• Vincent Damato

Conférence "Apprendre à compter au quotidien avec de la monnaie"


J’ai assisté il y a quelques temps à une conférence bien sympa par les auteures de "100 idées pour apprendre à compter au quotidien avec la monnaie". Comme c'était très agréable, je n'ai pas pu m'empêcher de gribouiller pendant qu'elles parlaient.

Et comme j'ai bien aimé la première fois, j'y suis retourné le lendemain

Alors j'ai encore gribouillé (mais pas tout à fait pareil). Comme ça, ça complète la carte mentale...

Comme mes p’tits gribouillis sont parfois un peu difficiles à comprendre hors contexte, voici les principaux points abordés au cours de la conférence :

  • Dans TAPADSOU, les auteures ont mis en avant la difficulté pour nos enfants de conceptualiser la notion d’argent, tellement notre monde est dématérialisé… pour certains enfants, le Distributeur Automatique de Billets relève de la magie : il suffit de se mettre face à lui pour obtenir de l’argent. Aux adultes de rendre la notion d’argent la plus concrète possible pour que les enfants puissent être autonomes plus tard.

  • La Boulangère (trop gentille) met en avant la difficulté pour un jeune enfant de faire la distinction entre la quantité et la valeur des objets : ici, il tend 1 billet à la boulangère, qui lui donne en échange cinq bonbons et des pièces en plus… Trop gentille, vraiment ! Tout ça pour rappeler l’importance de travailler les paquets de 10, tout en faisant nommer à l’enfant ce qu’il voit (1 paquet de 10, 10 cubes…) pour s’assurer que le concept de relation objet/nombre est bien fixé.

  • La tirelire : l’enfant veut que le prix de l’objet soit le même que celui sur son billet, sans quoi, il pense ne pas pouvoir acheter. Là aussi, il ne fait pas le lien entre la valeur et l’objet. Une piste de remédiation serait de faire travailler l’enfant avec des portemonnaie, contenant de l’argent et de lui demander s’il peut acheter ou non différents objets.

  • MESUISFEROULE : certaines personnes, des enfants comme adultes, ne comprennent pas la notion de complément. Tout va bien tant qu’on a des des sommes « rondes », mais ça se complique lorsque des centimes entrent en jeu. Incapables de vérifier leur monnaie, ils ont l’impression de s’être fait roulés !

  • Z’auriez les 40 centimes : non, mais franchement, il lui a déjà donné 10 euros ! Ça ne suffit pas ? De manière implicite, pour rendre moins de monnaie, on demande un complément… mais de nombreuses personnes ne comprennent pas pourquoi. Lorsque ce sont des adultes, la situation devient vraiment compliquée car ils craignent là aussi d’avoir été roulés.

  • BINKOI ? Cé « moins » : Faire ses comptes n’est pas une chose facile pour de nombreux adultes qui ne comprennent pas comment calculer les différentes opérations. Ils se retrouvent alors vite en difficulté financière, avec parfois un risque de mise sous curatelle. Il peut en résulter une dégradation de leur image d’eux-mêmes.

Tiens, au passage : saviez-vous que plus de 80 % des ados de plus de 15 ans ont une carte bancaire ? Autant les accompagner au plus tôt dans leurs aventures avec l’argent !


31 vues

© 2016 par A pas de fourmi - Pédagogie positive. Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 45 55 68 27  /   apasdefourmi@free.fr  /  Le petit culty, 38300 Crachier, France