• Vincent Damato

Y a pas de mais !!



Vous vous êtes sûrement déjà rendu compte du poids des mots… mais avez-vous déjà remarqué que certains d’entre eux sont bien plus chargés de sens que d’autres ?

Tenez, les mots « mais » ou « et »… tout petits mais qui, sans en avoir l’air, peuvent avoir de sacrés effets sur la confiance de nos enfants !!!

Allez, un exemple : votre enfant rentre de l’école tout content et vous dit qu’il a eu « excellent » en poésie ! Tout fier, il vous demande s’il peut vous la réciter. Vous acceptez avec joie, prêt à le valoriser encore plus ce que la maitresse a pu faire. Jusque-là, tout va bien…

Il commence. 1ère strophe, pas de problème... 2ème, ça passe encore… aïe, une petite hésitation sur la 3ème… rien de grave, car l’ensemble est fluide et bien maitrisé.

Notre jeune héros arrive à la fin de sa tirade, avec un grand sourire, très fier, et heureux de partager sa joie avec vous.

Bien entendu, vous applaudissez. Vous lui dites : « Bravo ! C’était très bien ! »… et puis, vous sentez monter un irrépressible « mais tu as eu une petite hésitation sur la fin ! ».

Son sourire se tend un peu. Il ne laisse pas trop paraitre sa déception. Il range ses affaires et part jouer.

Gloups… Que s’est-il donc passé ?

Alors voilà. C’est assez simple.

Faites-vous une différence entre ces deux phrases (à part que l’ordre des mots change, bien sûr !) ?

1. C’était très bien mais tu as eu une petite hésitation sur la fin !

2. Tu as eu une petite hésitation sur la fin mais c’était très bien !

Laquelle est la plus encourageante ?

Voyons voir…

Il y a de grandes chances que vous préfériez la phrase 2. Pourquoi ?

Tout simplement, parce que quand on utilise le mot « mais », on se souvient plutôt de ce qui vient après. Ça ne veut pas dire qu’on oublie complétement la première partie de la phrase. Elle prend seulement moins d’importance que ce qui est dit après le « mais ».

Et que deviendraient ces phrases si on utilisait « et » à la place de « mais » ? Refaisons notre petit test : laquelle est la plus encourageante ?

1. C’était très bien et tu as eu une petite hésitation sur la fin !

2. Tu as eu une petite hésitation sur la fin et c’était très bien !

Difficile à dire, n’est-ce pas ? En effet, le « et » donne un équilibre. Ainsi, le « c’était très bien » et la petite hésitation ont des valeurs égales. On retient aussi bien ce qui est dit avant et après le « et ».

L’ordre est bien moins important quand on utilise le « et ».

Pas encore convaincu(e) ? alors vous pouvez essayer le jeu du « oui, mais… ». Il faut être au moins trois. Voilà le principe :

Premier tour :

A commence avec sa « bonne » idée (par exemple, il fait beau, et si nous allions nous promener ? ».

B répond en commençant par « oui, mais… » et soumet sa bonne idée.

C poursuit, en commençant également par « oui, mais… » et soumet sa bonne idée aussi.

On continue ainsi jusqu’à ce que tous les participants se soient exprimés.

Deuxième tour :

A commence avec sa « bonne » idée, comme au premier tour.

B répond en commençant cette fois par « oui, et si... » et il soumet sa bonne idée.

C répond avec « oui, et si… », et on poursuit de même avec les autres participants…

A la fin des deux tours, aurez-vous remarqué la différence ?

Avec un peu d'entrainement, vous saurez l'utiliser au bon moment...

Amusez-vous bien !


87 vues

© 2016 par A pas de fourmi - Pédagogie positive. Créé avec Wix.com

  • w-facebook

Par tél : 06 45 55 68 27  /   apasdefourmi@free.fr  /  Le petit culty, 38300 Crachier, France